Rénover sa maison, quelles aides financières disponibles ?

Aussi surprenant que cela puisse paraître, plusieurs aides financières sont déployées par le gouvernement en termes d’isolation extérieure. En isolant votre maison par l’extérieur, vous bénéficierez de nombreux appuis financiers en plus du ravalement gratuit. Toutefois, quelques conditions subsistent pour chaque aide financière. Voici trois types d’aides financières les plus courantes.

Les subventions de l’ANAH

L’ANAH, ou Agence Nationale d’Amélioration de l’Habitat, accorde une subvention pour toute sorte de travaux de rénovation énergétique. Cela inclue les travaux d’isolation thermique. Cette subvention peut couvrir jusqu’à 25% du montant des travaux. Elle s’adresse aussi bien aux propriétaires qui habitent la maison ou ceux qui la mettent en location. Elle est toutefois soumise à quelques conditions, se rapportant au revenu fiscal et au logement. Pour pouvoir en bénéficier, il faut que le logement date d’au moins 15 ans. L’habitat doit également être occupé en tant que résidence principale. A titre informatif, les propriétaires doivent s’engager à résider dans la maison pendant au moins 6 ans. Pour ce faire, ils devront remplir et signer un formulaire qui sera ensuite envoyé chez l’Agence Nationale d’Amélioration de l’Habitat ou ANAH.

L’éco Prêt à taux Zéro ou PTZ

L’éco Prêt à taux Zéro, comme son nom l’indique, permet d’obtenir un prêtsans intérêt allant jusqu’à 30 000€, pour les travaux d’isolation thermique. Ce financement peut être accordé aux propriétaires, qu’ils soient bailleurs ou qu’ils occupent leur demeure. Pour être éligible à l’éco Prêt à taux Zéro, le domicile concerné doit dater de 28 ans au minimum. Autrement dit, un bâtiment construit avant le 1erjanvier 1990. De plus, celui-ci doit être occupé en tant que résidence principale. Cependant, les travaux doivent être effectués par des entreprises « Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) ». Et ce, afin d’assurer la protection de l’environnement. Quant au versement, il peut se faire en une seule fois, sur présentation des devis détaillés des travaux, ou en plusieurs fois. Les propriétaires de l’habitation doivent ensuite procéder au remboursement pendant une durée maximale de 15 ans. Le bâtiment ne pourra être utilisé à but commercial ou professionnel que lorsque la totalité du prêt soit remboursé. Il ne doit non plus être occupé commerésidence secondaire.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique ou CITE

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique est aussi connu sous le nom de « Crédit d’impôt à 30% » ou CITE. Le principe de cet appui financier est de déduire 30% des impôts de revenupour le payement des travaux. Ce qui permet aux demandeurs d’alléger leurs dépenses dans les travaux d’optimisation énergétique. Cette forme d’aide financière est accordée aux propriétaires comme aux locataires d’un domicile.À condition d’effectuer des dépenses en faveur de la qualité environnementale de son habitation. Pour pouvoir en profiter, le logement concerné doit avoir été construit depuis deux ans au minimum. Il doit aussi être utilisé comme demeure principale. Toutefois, le crédit d’impôt n’est valable que pour l’isolation des murs existants, et non à la création d’autres façades à isoler.