Découvrez nos 5 pièges à éviter …..peindre soi-même

Si vous avez besoin de peindre votre intérieur vous-même pour rafraîchir votre décoration sans vous ruiner, attention à trop de précipitation. Découvrez nos 5 pièges à éviter quand on peint ses murs soi-même pour un résultat quasi professionnel.

Si vous avez besoin de peindre votre intérieur vous-même pour rafraîchir votre décoration sans vous ruiner, attention à trop de précipitation. A vouloir peindre trop vite, vous risquez de faire des bêtises et de le regretter ! C’est pourquoi Côté Maison a pointé les 10 erreurs à éviter pour que votre chantier ne tourne pas au cauchemar…

Piège n° 1 : Ne pas protéger sa zone de travail

Pas facile de récupérer une éclaboussure de peinture. Alors pour éviter que cela n’arrive protéger bien votre chantier. Meubles, rideaux, accessoires déco… Videz la pièce à travailler le plus possible.

Piège n° 2 :  acheter ses peintures au hasard

Et si vous retrouviez en rade de peinture en plein exercice ? Calculez toujours la quantité de peinture dont vous avez besoin : beaucoup de marques de peinture proposent leur calculatrice sur leur site.

Piège n° 3 :  Ne pas distinguer peinture à huile et à l’eau

La peinture à l’huile et a l’eau sont différentes : la peinture à l’huile, appelée glycéro est composée de solvants qui 1/ facilitent l’application et 2/ rendent la peinture résistante. L’avantage avec la glycéro c’est qu’elle est lessivable. Son point noir ? Son odeur prononcée et tenace et les solvants qu’elle dégage peuvent être dangereux pour l’environnement et vous-même.

La peinture à l’eau, dite aussi acrylique est quant à elle, quasi inodore et ne contient que peu de solvants organiques polluants. Comme sa rivale, elle se pose facilement mais sèche bien plus vite. En revanche, elle vieillit beaucoup moins bien.

Pensez à diluer la peinture acrylique avec de l’eau et avec du White Spirit pour de la glycérophtalique.

Piège n° 4  : Ne pas mettre la bonne quantité de peinture sur le rouleau ou le pinceau

Attention à ne pas mette trop ou trop peu de peinture sur votre rouleau. Dans le premier cas on risque de faire des coulures et dans le second de laisser paraître les traces de chaque passage. Pour éviter tout ça mélanger bien la peinture  avant de la vider dans le « camion ». N »y plonger qu’une face du rouleau et le passer sur la grille pour retirer l’excédent de peinture. La peinture ne doit pas s’accumuler sur les extrémités du rouleau.

Piège n°5 : Peindre ses murs comme on peindrait un tableau

Utilisez un scotch si vous avez peur de déborder sur certaines zones. Dégagez les angles au pinceau puis passez à l’action. Couvrez le mur avec le rouleau en appliquant la peinture d’abord dans un sens puis en croisez dans l’autre. Prenez le temps, c’est rapide, de bien lisser la peinture de bas en haut. Vos gestes doivent rester amples et rapides.