Conseils et guide pour pelouse artificielle

Poser une pelouse artificielle sur votre balcon est une idée intéressante, aisément et rapidement réalisable. Trouvez ici, des conseils pour l’installation et l’entretien de votre gazon synthétique, qui sont autant des informations utiles pour votre projet. Après ceci, il ne vous restera plus qu’à vous lancer, sans inquiétude, dans la réalisation !

Poursuivre la lecture

Comment assainir votre maison avec l’été qui approche?

Faire un grand ménage durant l’hiver n’est pas toujours très évident. Heureusement qu’il y a le printemps pour se rattraper et bien récurer tous les recoins de la maison dans les règles de l’art. Par quoi commencer et comment bien faire sans prise de tête ? Voici quelques astuces et conseils pour donner un bon coup de balai à son intérieur pour qu’il ne soit pas trop suffocant à l’approche de l’été. Poursuivre la lecture

Toiture : guide pratique pour la rénovation d’un toit de 100 m²

La rénovation de toiture est un processus coûteux, mais incontournable, surtout si vous n’avez pas procédé à des réparations ponctuelles depuis son installation. Si vous procédez pour la première fois à de tels travaux ou si vous voulez avoir des prix à jour par rapport à ce chantier, nous vous proposons un guide basé sur une toiture d’une superficie de 100 m².

Poursuivre la lecture

Conseils pour rénover sa salle de bain

Se préparer pour une rénovation de salle de bain Pignan, c’est avant tout régler les questions de budget, de prévoir le temps que prendra la réalisation de l’ouvrage, de choisir un entrepreneur de confiance, et de mettre en place une séquence de travail utile. Ainsi, il est préférable de commencer en rénovant le plafond, d’attaquer ensuite les murs et de finir par le sol. Mais, le gros des décisions touche au design et à la fonctionnalité de votre nouvelle salle de bains.

Poursuivre la lecture

Une nouvelle chaudière : investir pour mieux économiser

L’hiver approche  et il est apaisant d’être au chaud chez soi pendant cette période. Mais imaginez un instant qu’après ses quinze ans de bons et loyaux services, votre chaudière tombe en panne… Misère ! Il est préférable d’anticiper et de changer de chaudière lorsque celle-ci se fait vieille avant qu’elle ne tombe en panne. D’une pierre deux coups : vous disposerez d’une nouvelle chaudière plus performante mais vous réaliserez aussi des économies sur votre facture de chauffage.

Poursuivre la lecture

Rénovation de toiture : les questions qui sont posées incessamment par les propriétaires

La rénovation de toiture est à la fois une opération complexe et coûteuse pourtant elle est indispensable pour assurer l’étanchéité de cette structure, d’une part, et pour garantir le confort de ceux qui vivent dans l’immeuble d’autre part. Une multitude de questions sont posées de manière répétitive par les propriétaires lorsqu’on leur annonce qu’il est temps de procéder à une rénovation du toit. Dans cet article, nous essayerons de donner des réponses à certaines d’entre elles.

Poursuivre la lecture

Pourquoi tous les devis travaux ne se valent pas ?

Le charpentier, le maçon, le carreleur, le plombier, le chauffagiste, l’électricien… Ce sont là autant de professionnels artisans qui interviennent régulièrement à domicile pour des travaux dans leur domaine respectif. Dans le principe, chaque intervention est précédée de la fourniture d’un devis travaux. Sa demande n’est nullement une simple formalité, puisque le coût final de l’ouvrage en dépend ; lequel varie en fonction de paramètres épars. Poursuivre la lecture

Risques occasionnés par la mise en œuvre des matériaux d’isolation

On entend ici par risques les effets nocifs des matériaux d’isolation sur la santé des ouvriers qui les manipulent. On est donc dans le contexte de la construction. Les risques existent bel et bien, notamment chez les nouveaux matériaux d’isolation. Les nouveaux matériaux d’isolation se retrouvent surtout parmi les matériaux qui servent à diminuer les dépenses énergétiques dans un bâtiment. En voici quelques exemples :

Les laines minérales

Laine de verre, de roche ou de laitier… Elles entrent dans les travaux d’isolation murale. Ces matériaux irritent les voies respiratoires. La conséquence grave de la manipulation des laines minérales est l’asthme.

Les fibres minérales naturelles

Ces fibres peuvent remplacer l’amiante. Elles entrent dans la fabrication d’éléments d’isolation comme les plaques d’isolation thermique. Un autre élément intégrant les fibres minérales naturelles est le revêtement mural anti-feu. Citons également le fibrociment. Les ouvriers s’exposent à leur poussière. Leur inhalation peut provoquer l’irritation de la gorge et du larynx, et aussi du nez.

La perlite

C’est un nouveau matériau d’isolation phonique. En panneaux, elle sert de support d’étanchéité pour le toit. Elle dégage de fines poussières susceptibles d’atterrir dans les yeux et dans les fosses nasales. Elle peut atteindre les voies respiratoires et causer des irritations. Arrivée dans la gorge, elle se fraie un chemin vers les poumons.

La mousse de polyuréthane

Abréviée sous la forme MDP, la mousse de polyuréthane est un isolant thermique. Elle s’intègre dans les panneaux d’isolation ou dans les murs. On peut la pulvériser. Elle cause des allergies aux ouvriers. La réaction peut être immédiate ou retardée. Elle se manifeste par des eczémas, des urticaires ou de la rhino-conjonctivite. L’hypersensibilité peut aller jusqu’à la pneumopathie ou l’asthme.

Les fibres animales ou végétales

Elles s’appliquent comme isolants dans les murs, dans le plancher et dans la toiture. Elles se présentent sous diverses formes : Chanvre, Ouate de cellulose, Liège, Laine de mouton, Laine de lin, Laine de coco, Paille, Feutre de bois… Mélangés avec d’autres produits, ces isolants peuvent devenir dangereux. Leur inhalation prolongée ou le contact fréquent avec la formule obtenue peut entraîner des problèmes cutanés et respiratoires. Voici quelques additifs :

  • Le sel de bore

Cet additif mélangé avec les fibres végétales ou animales donne un produit résistant au feu. S’il s’agit d’un retardateur de flammes telle que l’acide borique ou le tétraborate de sodium, alors c’est reprotoxique. Le mélange est en même temps fongicide. Il peut causer des céphalées, des nausées, de l’essoufflement et des irritations de la peau.

  • Sulcofuron et perméthrine

Le sulcofuron est un pesticide. Donc, en plus d’être reprotoxique, il est cancérigène. La perméthrine, elle, est un insecticide dit pyréthrinoïde. La peau qui se trouve en contact avec le produit s’engourdit et se sent comme brûlée. L’allergie se manifeste sous forme de fourmillement. Gare aux dermatites, mais aussi à l’asthme et à la rhinite !

Pour conclure, les travailleurs dans le BTP s’exposent en permanence à des substances chimiques dangereuses. Lorsqu’ils mettent en place les éléments d’isolation de la maison, ils courent des risques sanitaires. L’employeur est tenu à évaluer ces risques. Il doit alors prendre les mesures préventives nécessaires pour leur sécurité.

Comment entretenir un parquet ?

Un parquet en bois confère beaucoup de charme et d’esthétisme à une pièce. Il lui donne une touche chaleureuse, raison pour laquelle bon nombre de foyers l’ont adopté. Néanmoins, il demande des soins et de l’entretien réguliers, quel que soit votre type de parquet : ciré, vitrifié ou huilé.

L’intérêt de l’entretien d’un parquet

L’entretien du parquet est essentiel pour préserver sa beauté et pour le garder le plus longtemps possible en bon état. Il demande des soins particuliers d’autant plus que le bois est beaucoup plus sensible à l’eau et aux rayures.

Cette opération n’est pas compliquée, cela dépend aussi de la finition appliquée. Que vous ayez un parquet vitrifié, huilé ou ciré, l’entretien n’est pas le même. L’intervention d’un professionnel comme MTS Parquet vous assure un travail de haute qualité et à la hauteur de vos attentes. Il maîtrise parfaitement l’entretien adapté à chaque type de parquet.

Comment entretenir un parquet ciré ?

Pour un parquet ciré, il n’est pas nécessaire de réaliser un entretien régulier. Il suffit de passer l’aspirateur ou un balai microfibre humide pour le nettoyer quotidiennement et de le cirer en petite couche une fois par an afin de garder toutes ses qualités. Dans le cas d’une pièce à passages fréquents, il est idéal de le lustrer une fois par semaine. En cas de tâche due à l’eau, il faut utiliser de l’huile de lin après l’avoir absorbé avec un chiffon. Il suffit d’appliquer quelques gouttes à l’aide d’un chiffon. Pour la finition, ajouter un peu de cire blanche mélangée à de l’huile de lin et la tache disparaît totalement.

Comment entretenir un parquet huilé ?

Les huiles pour parquet pénètrent en profondeur dans le bois pour une protection maximale contre les taches et les salissures. Le parquet huilé nécessite un entretien régulier, mais simple. Un coup de balai à franges légèrement humide ou un passage de l’aspirateur est nécessaire pour le dépoussiérage. L’application d’un nettoyant non détergent adapté est aussi indispensable.

Un lavage à l’eau claire avec du savon noir naturel à l’aide d’une serpillère légèrement humide est parfait pour enlever les salissures plus importantes et pour garder le parquet en bon état. Il est toutefois important de le sécher rapidement.

Après un ponçage, la réalisation d’une couche d’huile est essentielle tous les ans pour préserver sa qualité.

Comment entretenir un parquet vitrifié ?

La vitrification est l’application de couches de vernis spécial pour parquet ou d’un vitrificateur. Un parquet vitrifié est très facile à entretenir.

Il suffit de passer un balai ou l’aspirateur pour enlever les poussières. Passer également, de temps en temps, une serpillère légèrement humide. Pour les taches incrustées, il faut utiliser du shampoing pour parquet à pulvériser directement au bon endroit ou une solution de vinaigre blanc à diluer dans de l’eau et à frotter avec un chiffon.

Avec un entretien régulier, la vitrification n’est nécessaire qu’après 10 à 15 ans, voire 20 ans.