Les normes électriques à connaitre en 2018

L’installation électrique est une étape importante dans la construction ou la rénovation d’une maison. En Europe, on ne peut mettre en place un dispositif électrique sans se référer aux normes en la matière. Elles concernent les équipements domestiques, ainsi que les réseaux de communication multimédia. Si la norme de référence est la NF C 15-100, il faudra également tenir compte d’une nouvelle norme en 2018.

Qu’est-ce que la norme NF C 15-100 ?

Elle concerne tous les cas mettant en exergue une demande de permis de construire ou de déclaration des travaux suivant septembre 2016 ou en cas de rénovation de l’installation électrique. Cette norme oblige entre autres les propriétaires d’un logement à posséder un tableau électrique composé au maximum de 8 disjoncteurs. En outre, la norme impose une mise en place d’un dispositif de circuit électrique continuel. Par ailleurs, la norme contraint les artisans à poser pour vos bons soins un tableau de communication et un câblage précis. Cette norme permet encore d’éviter la détention de matériels électriques vétustes et de conducteurs non protégés. Notons que pour cette année 2017, obligation est faite aux immeubles d’habitation collective de se doter d’un point de recharge pour les automobiles électriques.

Que savons-nous du diagnostic électrique ?

Dès 2018, il faudra se conformer à cette obligation. C’est une exigence en provenance de la loi ALUR. Elle ordonne les propriétaires bailleurs à renseigner les locataires concernant l’état de l’installation électrique de leurs appartements. Le diagnostic s’étendra l’année prochaine à partir de janvier à tous les logements. Il a pour objectif de déterminer les risques et d’informer le locataire de l’éventualité d’une atteinte à sa sécurité. Le diagnostic électrique joue de plein droit lorsque le dispositif électrique est vieux de 15 ans. Il sera donc remis en plus du contrat de location à l’acquéreur. Rappelons que les différents contrôles devront répondre à la norme XP C16-600 qui en constitue la référence. N’hésitez pas à faire appel à votre entreprise d’électricité pour effectuer un diagnostic.

Que penser de la norme BBC 2017-2018 ?

Elle est relative à la construction et à la rénovation des logements. On la qualifie de norme bâtiment basse consommation. Elle a pour but de réglementer la réduction de la consommation énergétique des habitants. Obligatoire pour tous les logements neufs, elle fixe l’alimentation électrique à 50 kWh/m². Ainsi, une construction neuve est dite appropriée à la norme BBC 2017-2018 lorsque les fuites d’air sont limitées à moins d’un mètre cube pour les maisons et à un mètre cube pour les immeubles. Par ailleurs, la limitation énergétique a rapport à l’eau chaude, au refroidissement, à la ventilation, au chauffage et à l’éclairage. En outre, la norme BBC est identique pour les logements en rénovation en ce qui concerne la consommation d’électricité et l’étanchéité de l’air. Ces deux points sont importants dans la mesure où il a été constaté que les gaines électriques font circuler une quantité énorme d’air.

Ce sont donc en quelques lignes, les prescriptions électriques que devront respecter tous les propriétaires de logements d’ici l’année 2018. Elles sont obligatoires et protègent les habitants de ces logements.