NF C 15-100 : une norme à connaître

La norme NF C 15-100 fixe les règles de conception, de réalisation et d’entretien des installations électriques basse tension en France. Elle veut ainsi offrir aux occupants plus de garanties, plus de sécurité, un meilleur confort et un habitat évolutif. Elle est régulièrement mise à jour pour prendre en compte les évolutions des technologies et des exigences de sécurité. Toutes les installations, neuves ou rénovées, doivent respecter cette norme.

Les points fondamentaux à considérer dans la norme NF C 15-100

La norme NF C 15-100 traite l’intégralité des installations électriques au sein d’une habitation. Elle détaille point par point les emplacements stratégiques au niveau desquels des dispositifs spécifiques, des montages particuliers ou encore des restrictions sont à respecter.

Le circuit de terre : une habitation doit impérativement comporter un circuit de terre raccordé sur une prise de terre. Ce dispositif se charge de la reconduction des courants de défauts vers la terre pour sécuriser l’ensemble des installations électriques.

Un dispositif de sécurité central : un appareil général de coupure et de protection doit prévaloir en tête de l’installation électrique générale d’une maison. Il peut être un disjoncteur de branchement ou d’abonné déployé en tête de tableau électrique, précédant notamment le compteur électrique.

Le parafoudre : dans certaines régions ciblées par la norme NF C 15-100, un appareil de protection contre la foudre ou parafoudre est obligatoire. En effet, ce phénomène naturel impacte lourdement les réseaux électriques dans les habitations.

Protection des circuits individuels : Outre la protection générale, la norme NF C 15-100 exige aussi que tous les circuits doivent être protégés par des appareils différentiels et des appareils de protection contre les courts-circuits.

La salle de bains : cette pièce est traitée exceptionnellement par la norme NF C 15-100 de par la présence d’un risque élevé de contact entre l’eau et l’électricité. La norme prévoit des volumes de protection pour détailler les mesures à prendre en fonction des zones traitées.

Déploiement des éclairages et des prises : Les circuits d’éclairage et les circuits de prise de courant font également l’objet de règles d’installation précises. Aussi, la norme stipule une limite au niveau du nombre de prises de courant par pièce et par circuit.

La Gaine Technique Logement ou GTL : La norme impose la présence d’un coffret de communication et définit l’installation des prises spécifiques. Elle exige également la disposition du tableau électrique et du coffret de communication au sein d’une pièce unique, à savoir le GTL. Celui-doit être au même niveau que la surface habitable pour être en tout temps accessible.

Se mettre à jour par rapport aux ÉVOLUTIONS de la norme NF C 15-100

Des mises à jour sont fréquemment actées au niveau de la norme NF C 15-100. Elles ont notamment pour but de couvrir les nouveaux sujets non traités, identifiés pour optimiser davantage la sécurité des installations. Quelques points sont à connaitre pour être constamment à jour par rapport aux derniers ajouts de prescriptions dans la norme NF C 15-100.

L’accessibilité personnes à mobilité réduite

Les PMR ont été récemment pensées par la norme NF C 15-100. Des mises à jour au niveau des réglementations techniques électriques ont été actées dans ce sens.

– Le disjoncteur d’abonné : ce dispositif doit être installée à 1,30 m du sol maximum afin d’être accessible aux PMR.

– Prise supplémentaire : ces équipements doivent également figurer à côté de l’interrupteur dans chaque pièce.

– Les règles d’accessibilité à la Gaine Technique Logement : la norme NF C 15-100 exige désormais que le GTL doit être accessible aux PMR, d’où son emplacement à même niveau que la surface habitable et non dans les caves ou autres emplacements difficiles d’accès.

– La pose d’un parafoudre : ce dispositif de sécurité est devenu obligatoire lorsque la sécurité des personnes est concernée.

– Dans la salle de bain : un point d’éclairage doit être prévu, celui-ci sera équipé d’un DCL.

– Pour le chauffage et les volets roulants électriques : la norme demandera aussi un circuit spécifique avec une protection dédiée pour alimenter ces appareils.

– Le coffret de communication: celui-ci connait une évolution parce que la norme de impose le déploiement d’un dispositif de brassage RJ 45 à ce niveau.

Des installations aux normes à faire réaliser par un professionnel certifié

Votre artisan electricien Paris est un professionnel certifié vous proposant des installations électriques aux normes. Lorsque vous le solliciter, il vous fournira un schéma détaillé avec le repérage des circuits. Ainsi, vous aurez une meilleure visibilité au sein de l’installation. En cas de panne, vous pouvez aisément intervenir.