Chauffage au bois : est-ce vraiment écologique ?

Le chauffage au bois est techniquement parlant le meilleur moyen de se chauffer tout en préservant l’environnement. Par rapport aux autres types de chauffage comme les convecteurs électriques ou les chaudières utilisant les combustibles tels que le gaz ou le fioul, il reste moins agressif. Mais est-ce vraiment une solution écologique ?

Des atouts indéniables

Le bois constitue une énergie renouvelable et durable lorsqu’il a été produit par un professionnel. Pour garantir la bonne gestion de forêt, plusieurs certifications sont disponibles et la NF bois de chauffage en fait partie. Pour chaque arbre utilisé en tant que bois de chauffage, au moins 10 arbres doivent être replantés.

La consommation en bois n’a pas d’impact sur les ressources jusqu’à maintenant. De plus, c’est un combustible neutre en ce qui concerne le carbone puisqu’il a besoin de dioxyde de carbone pour grandir.

Il est important de souligner que l’émission de CO2 par l’électricité et la combustion de gaz est 5 fois supérieure à la combustion d’un bois de chauffage si l’appareil est innové. Cette émission de particules agressives pour l’environnement peut atteindre jusqu’à 12 fois supérieures lorsqu’il s’agit de brûler du fioul.

Une ressource locale, le bois, est très accessible par rapport aux autres sources d’énergie et son tarif reste plus stable que celui du gaz ou du fioul.

Une énergie polluante dans certains cas

Ce combustible n’est pas pour autant clean en ce qui concerne la protection de l’environnement. Ses capacités à n’émettre aucun CO2 ne font pas de lui une source d’énergie la plus propre et la plus écologique.

Des polluants atmosphériques peuvent être produits lors de la combustion de cette source d’énergie. À part le CO (monoxyde de carbone), il peut émettre du NOx (oxydes d’azote) ou des COV (Composés Organiques Volatils). L’étude de la CITEPA a démontré que le chauffage au bois émet environ 35% des particules fines partout en France alors que le CO peut causer une intoxication grave et mortelle.

Il convient de faire appel à un professionnel pour l’entretien régulier d’une chaudière au bois et de faire sa commande auprès d’un spécialiste dans la vente de bois de chauffage pour limiter la diffusion des polluants dans l’atmosphère.

Des équipements de pointes pour une solution plus écologique

Il est envisageable de réduire la pollution engendrée par le chauffage au bois avec des équipements de pointes très performants. La majorité de ces chauffages est étudiée particulièrement pour limiter le plus possible l’émission des pollutions et préserver ainsi notre planète.

À savoir que la plupart des émissions polluantes sont générées par des chauffages au bois peu performants, que ce soit des inserts, des cheminées ou des poêles. Le pourcentage de rendement bas occasionne la libération des éléments non consumés durant la combustion.

C’est d’ailleurs pour cette raison que le gouvernement a alloué des aides pour le renouvellement d’équipement de chauffage. Pour couronner le tout, le label Flamme Verte permet de réduire les diffusions de polluants ainsi que toutes particules fines pouvant altérer l’environnement.