Les conseils de Jimmy Parat pour devenir un bon promoteur immobilier

Les promoteurs immobiliers sont des entrepreneurs qui identifient les biens immobiliers de premier ordre, développent la propriété, perçoivent des loyers auprès des locataires ou vendent des ensembles immobiliers pour en tirer un profit. Pour devenir un promoteur immobilier prospère, vous avez besoin de certaines qualités. Les détails avec Jimmy Parat, spécialiste en immobilier. Poursuivre la lecture

La pertinence de la demande du certificat d’urbanisme

Lors de l’achat ou de la vente d’un terrain, il est judicieux de se renseigner sur les règles d’urbanisme applicables au terrain concerné. Cela concerne les limitations administratives au droit de propriété, l’état des équipements publics existants ou à venir, et le régime des taxes et participation d’urbanisme applicables. Toutes ces informations sont réunies au sein d’un acte administratif : le certificat d’ urbanisme. Bien que sa délivrance ne soit pas obligatoire, il est particulière recommandé d’en faire la demande.

Poursuivre la lecture

Baie à galandage : une ouverture totale sur l’extérieur

Souffrant à l’origine d’une mauvaise réputation sur le plan de l’isolation thermique et phonique, la baie vitrée a bien évolué pour gagner en performances et finalement devenir l’ouverture préférée des architectes et de bien des particuliers. En effet, elle est à présent privilégiée dans les maisons passives grâce à ses excellentes capacités isolantes mais à l’ensoleillement majeure qu’elle procure. Pratique mais aussi esthétique, elle convient à tous les styles d’architecture et dispose d’un atout que seule la baie vitrée à galandage est en mesure d’offrir : une ouverture complète sur l’extérieur. Zoom sur cette ouverture bien particulière qui n’en finit pas de séduire.

Poursuivre la lecture

Conseils et guide pour pelouse artificielle

Poser une pelouse artificielle sur votre balcon est une idée intéressante, aisément et rapidement réalisable. Trouvez ici, des conseils pour l’installation et l’entretien de votre gazon synthétique, qui sont autant des informations utiles pour votre projet. Après ceci, il ne vous restera plus qu’à vous lancer, sans inquiétude, dans la réalisation !

 

Comment poser une pelouse artificielle ?

Poser une pelouse artificielle sur un balcon est très simple à exécuter :

  • Lavez minutieusement votre balcon à l’aide d’un nettoyeur haute-pression car sa puissance vous permettra de venir à bout de la poussière et de la saleté. Cet appareil peut aussi éliminer les éventuellesverrucaires ou les moisissures.
  • Il est essentiel d’analyser l’évacuation d’eau. Comblez les trous pour faire disparaître les flaques et vérifiez la fixation des carreaux si votre sol est revêtu.
  • Dans le cas où un seul lé d’herbe suffit à couvrir la surface de votre jardin, il est inutile de réaliser un plan de pose. Par contre, ne négligez pas la mesure en variant le sens et la largeur des lés, s’il vous en faut plusieurs. Vous gagnerez ainsi du temps et vous ferez des économies en préparant en avance le matériel dont vous aurez besoin.
  • Le gazon artificiel s’installe comme une moquette, déroulez-la donc sur l’espace à recouvrir. Grâce à des bandes de jonction autocollantes, vous pouvez réaliser l’assemblage des sections de façon tout à fait invisible. Vous obtiendrez ainsi, une herbe artificielle en un seul morceau.
  • Attendez au moins quatre heures après avoir installé votre gazon synthétique pour laisser réagir l’ensemble aux écarts de la température. Une fois qu’il aura trouvé sa place, fixez-le au sol carrelé ou cimenté à l’aide d’une colle polyuréthane composite. S’il s’agit d’un balcon en bois, les clous feront l’affaire même si la fixation n’y est pas toujours nécessaire.

 

Une pelouse artificielle facile à installer

Installer une pelouse artificielle sur votre balcon est tout aussi simple que de poser un tapis ou une moquette dans votre salon. Dans la plupart des cas, le support est un sol ferme que vous préparerez vous-même facilement. Vous n’aurez rien à changer aux évacuations d’eaux et aux pentes et aux si elles sont déjà prévues et testées. Les formes souvent géométriques du gazon et la surface à recouvrir assez restreinte facilitent la réalisation du plan ainsi que la pose. Vous verrez que c’est une opération aisée et rapide qu’il vous est possible d’exécuter n’importe quand.

 

Comment entretenir votre pelouse artificielle ?

Puisque c’est un endroit où il y aura de fréquents passages et de forts écrasements, choisissez une pelouse artificielle aux herbes courtes. Votre gazon aura ainsi une meilleure résistance au piétinement et sera facile à nettoyer. Eliminez simplement les salissures en utilisant le jet d’eau ou carrément un nettoyeur haute-pression, brossez ensuite pour redresser les brins entassés. Une fois par an ou quand il est nécessaire, désinfectez les fibres en y pulvérisant un produit spécialement conçu pour l’assainissement et sans danger pour votre famille.

Comment assainir votre maison avec l’été qui approche?

Faire un grand ménage durant l’hiver n’est pas toujours très évident. Heureusement qu’il y a le printemps pour se rattraper et bien récurer tous les recoins de la maison dans les règles de l’art. Par quoi commencer et comment bien faire sans prise de tête ? Voici quelques astuces et conseils pour donner un bon coup de balai à son intérieur pour qu’il ne soit pas trop suffocant à l’approche de l’été. Poursuivre la lecture

Toiture : guide pratique pour la rénovation d’un toit de 100 m²

La rénovation de toiture est un processus coûteux, mais incontournable, surtout si vous n’avez pas procédé à des réparations ponctuelles depuis son installation. Si vous procédez pour la première fois à de tels travaux ou si vous voulez avoir des prix à jour par rapport à ce chantier, nous vous proposons un guide basé sur une toiture d’une superficie de 100 m².

Poursuivre la lecture

Le béton léger et son utilisation dans les travaux de maçonnerie

L’homme a, depuis longtemps, édifié divers constructions et ouvrages  grâce à l’art de la maçonnerie. Pour ce faire, il dispose de divers matériaux de construction dont le plus courant est le béton. Cette dernière fut allégée  ensuite pour obtenir des performances plus que satisfaisantes dans certains travaux spécifiques.

Historique

Auparavant, le béton était utilisé en construction était relativement lourd. Ce poids posait énormément  problème, que cela soit au niveau de la mise en œuvre ou des contraintes architecturales. Pour remédier à cette situation, sans pour autant nuire aux propriétés du béton, on décida, après la Première Guerre, d’élaborer un béton plus léger. C’est alors qu’au cours des années 1920 et 1930, différents types de béton léger furent créés. Citons entre autres Durisol, Argex, Siporex et Ytong. C’est alors que commença l’ascension fulgurante de ce matériau de construction. La production ne cessait d’évoluer en raison du fait que le matériau répondait parfaitement aux besoins et budgets de la population, principalement à la fin de la Deuxième Guerre.

Description

Comme son nom l’indique, le béton léger est un matériau artificiel qui dispose d’une densité relativement faible, comprise entre 300 et 2000 kg/m3. Toutefois, lors de ses débuts, cette valeur était comprise entre 500 et 900  kg/m3. Ce changement est dû au fait des différentes avancées technologiques et de la normalisation européenne quant aux matériaux de construction. En général, un béton est composé de granulats et de ciment, toutefois, pour obtenir cette faible densité, il faut faire quelques modifications quant à sa composition. En effet, au lieu d’utiliser des granulats de types gravillons ou sables, on opte pour des matériaux plus légers. Notons entre autres les billes de polystyrène, l’argile, le bois, le schiste expansé, le chanvre, le liège. Une autre méthode pour obtenir un béton léger est d’ajouter des adjuvants spécifiques. Ces dernières vont créer des vides d’air à l’intérieur du béton et diminuer ainsi sa densité.

Utilisation

Grâce à ses diverses propriétés, le béton léger est souvent utilisé en travaux de maçonnerie, tels que :

La fondation : En raison de sa faible densité, le béton léger peut être utilisé comme matériau de construction en fondation, dans la mesure où la structure nécessite une résistance moins élevée à la charge. De plus, ce type de béton permet de disposer d’une fondation plus simple et plus économique. En effet, les dimensions de cette dernière seront plus étendues en raison du fait que ce type de béton permet de disposer de portées plus longues et plus larges.

Les éléments préfabriqués : La plupart des professionnels en maçonnerie tel que ce maçon dans le 94 apprécie beaucoup les éléments préfabriqués en raison de la rapidité de réalisation. Cette rapidité est d’autant plus élevée pour un béton léger dont le levage et la mise en place sont d’autant plus faciles.

L’isolation : L’une des caractéristiques de ce type de béton est que c’est un matériau isolant, à la fois thermique et acoustique. De ce fait, son utilisation est idéale pour éviter que la construction ne présente des ponts thermiques. Mis à part cela, grâce à sa capacité isolante et sa légèreté, il convient parfaitement à la conception de dalle et de mur.

La rénovation: Après des années d’existence, il se peut que la structure porteuse présente quelques dégradations. Dans ce cas de figure, le béton léger permet de la renforcer cette dernière sans pour autant la surcharger davantage.

La chape : Un béton léger est souvent utilisé pour obtenir une chape sèche. Grâce son utilisation, la chape va donner à l’ensemble une bonne isolation acoustique et thermique.

Notons toutefois que pour chacun de ces travaux, le béton léger a sa propre formulation. Il est alors nécessaire de se fier à un maçon professionnel pour ne pas faire d’errer quant à cette dernière.

 

Conseils pour rénover sa salle de bain

Se préparer pour une rénovation de salle de bain Pignan, c’est avant tout régler les questions de budget, de prévoir le temps que prendra la réalisation de l’ouvrage, de choisir un entrepreneur de confiance, et de mettre en place une séquence de travail utile. Ainsi, il est préférable de commencer en rénovant le plafond, d’attaquer ensuite les murs et de finir par le sol. Mais, le gros des décisions touche au design et à la fonctionnalité de votre nouvelle salle de bains.

Poursuivre la lecture

Une nouvelle chaudière : investir pour mieux économiser

L’hiver approche  et il est apaisant d’être au chaud chez soi pendant cette période. Mais imaginez un instant qu’après ses quinze ans de bons et loyaux services, votre chaudière tombe en panne… Misère ! Il est préférable d’anticiper et de changer de chaudière lorsque celle-ci se fait vieille avant qu’elle ne tombe en panne. D’une pierre deux coups : vous disposerez d’une nouvelle chaudière plus performante mais vous réaliserez aussi des économies sur votre facture de chauffage.

Poursuivre la lecture

Rénovation de toiture : les questions qui sont posées incessamment par les propriétaires

La rénovation de toiture est à la fois une opération complexe et coûteuse pourtant elle est indispensable pour assurer l’étanchéité de cette structure, d’une part, et pour garantir le confort de ceux qui vivent dans l’immeuble d’autre part. Une multitude de questions sont posées de manière répétitive par les propriétaires lorsqu’on leur annonce qu’il est temps de procéder à une rénovation du toit. Dans cet article, nous essayerons de donner des réponses à certaines d’entre elles.

Poursuivre la lecture